Le Domaine de la Grise Pierre est avant tout le sweet home de Muriel et Philippe, les heureux (et nouveaux) propriétaires du camping, entièrement rénové et re-aménagé afin de vous proposer un large éventail d’activités et des équipements modernes. 

 

Un mot sur les chaleureux propriétaires...

 

Originaire du Nord, Philippe est très attaché à sa région où il s’est installé avec Muriel, fraichement débarquée de la région parisienne. Ces amoureux de la région sont de bons vivants, dynamiques et ont à cœur d’assurer des vacances réussies à leurs campeurs. Les très nombreux aménagements et rénovations entrepris depuis 2011 par Muriel et Philippe sont le témoignage de l’attachement du couple au confort de leurs hôtes. Car si le Domaine de la Grise Pierre n’a pas changé de nom, les travaux entrepris l’ont métamorphosé !



L’été au camping : la nouvelle vie plébiscitée du Domaine de la Grise-Pierre à Sainte-Marie-Kerque

PUBLIÉ LE 30/07/2013

Par La Voix du Nord

 

Cet été, nous partons visiter des campings de l’Audomarois pour raconter leur histoire, dévoiler leurs recettes, rencontrer leurs propriétaires et leurs occupants. Septième volet à la Grise-Pierre, à Sainte-Marie-Kerque.

Les cent dix-huit parcelles sont occupées à 99 % par des résidentiels, du Dunkerquois principalement, en quête d’un coin de verdure qu’ils n’ont pas en ville, et de convivialité.

Tous les âges sont représentés, d’où l’aire de jeux fraîchement installée pour les enfants qui peuvent faire du vélo en toute sécurité. Il y a des loisirs pour tous les âges : terrain de basket créé l’an passé, de volley en construction, deux étangs de pêche à la truite, boulodrome. Les propriétaires sont à l’écoute et aux petits soins de leurs résidents qui le leur rendent bien en s’organisant pour un meilleur respect du règlement intérieur. Les campeurs sympas veillent en effet au bon fonctionnement avec diplomatie, mais fermeté. Et ainsi, tout roule. Le camping est d’une propreté irréprochable et calme, ce qu’apprécient par-dessus tout les résidents.

Des acharnés de boulot

Muriel et Philippe n’arrêtent pas depuis leur arrivée : aménagement de la salle de 300 mètres carrés dans l’ancienne grange, réfection complète des sanitaires, des installations électriques et, pour le plus grand bonheur des résidents qui peuvent désormais se doucher dans leur mobile-home, création d’un assainissement. Les allées viennent d’être refaites ainsi que les viviers, et les deux étangs ont été recreusés. Mais ce qui importait avant tout pour le couple, c’était d’instaurer des animations pour égayer la vie du camping et permettre aux résidents de se rencontrer, d’échanger avec des concours de belote les jours de pluie, lotos, soirées dansantes, cabarets. Il y a quelque chose chaque samedi soir, et ça, ça plaît !

Le bar, lieu de rassemblement, est sans cesse fréquenté. Muriel, derrière son comptoir, sert un petit noir, vend une baguette fraîche, et participe volontiers à la conversation. Il existe également un concours de parcelles fleuries en partenariat avec la mairie. Le couple accueille également des comités d’entreprise qui désirent organiser une journée pêche, et depuis peu, loge des ouvriers mobilisés par des gros chantiers. Muriel fait d’ailleurs de son mieux pour les intégrer. Pour s’alléger un peu, les propriétaires viennent de confier la gérance de la friterie à un couple qui se charge de la restauration rapide au camping.

Des améliorations projetées

« On est toujours dans les travaux mais on veut vraiment faire un beau camping ! », explique Muriel. Une deuxième salle, plus petite, avec une cuisine professionnelle est en préparation dans la perspective de l’utiliser l’hiver, ainsi que des chambres d’hôte dans l’ancien corps de ferme pour y loger les futurs noceurs. Enfin, leur rêve serait de transformer le plus petit étang en piscine naturelle. Ils apprennent à être patients, faute de moyens, même s’ils meurent d’envie d’isoler et de chauffer correctement leur salle de fête.